Et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut

C’est pourquoi il dit : Et ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Certainement, cette division est nécessaire. Pour faire les miracles d’une chose, c’est-à-dire de la pierre, car la partie inférieure, c’est la terre, qui est la nourrice et le ferment, et la partie supérieure, c’est l’âme, laquelle vivifie toute la pierre et la ressuscite. C’est pourquoi la séparation et la conjonction étant faites, beaucoup de miracles viennent à se faire en l’œuvre secrète de nature.

(Commentaires de la Table d’Emeraude, d’Hortulain)