Transformation des éléments

Les Éléments, enseignaient les Alchimistes, se transforment les uns en les autres, agissent les uns sur les autres, le Feu agit sur l’Eau au moyen de l’Air, sur la Terre au moyen de l’Eau ; L’Air est la nourriture du Feu, l’Eau l’aliment de la Terre ; de concert ils servent à la formation des mixtes, à la production totale de l’Univers.

(F. Jollivet Castellot, Le grand œuvre alchimique)

Tantôt une, tantôt triple, tantôt quadruple

Les Alchimistes, en parlant de la Matière de la Pierre, l’envisageaient tantôt comme une, en se rapportant à sa composition invariable, tantôt comme triple, en se rapportant aux principes qui la formaient, tantôt ils l’appelaient quadruple, remplaçant les principes par les éléments […].
Un, c’est la Matière unique universelle. Quatre les quatre éléments. Trois : Sel, Soufre, Mercure qui sont le corps, l’esprit et l’âme.

( Théories & Symboles des Alchimistes, Albert Poisson)

Les natures

Il existe une pierre composée de quatre natures : le feu, l’air, l’eau et la terre. Le Mercure est l’élément humide de la pierre, l’autre élément est la Magnésie, qui ne se rencontre pas vulgairement.

( Lettre au roi de Naples, Arnauld de Villeneuve)

Naissance

Tout l’art d’Alchimie consiste à faire monter le feu obscur du ventre de la terre et à faire descendre celui des étoiles et du ventre de la nuit jusqu’à ce que les deux nuées densifient, s’unissent dans une Sainte Alliance. Ainsi naît un nouvel être […] un fils, un nouveau soleil que l’on désigne comme La Pierre Philosophale.

(Le Grand Œuvre Dévoilé, de F. Tojani)